MODe9

Scroll to Info & Navigation

Coppred pants

Voilà, lorsque j’ai une idée derrière la tête, je ne l’ai pas ailleurs…j’ai donc trouvé mon coppred-pants (oui vous vous souvenez - on avait dit qu’on l’appellerait comme ça cette drôle de fringue hybride !).

Je n’ai pas été bien loin pour ça, puisque je l’ai trouvé chez Mango. A première vue il collait bien avec ce que je recherchai même si la qualité était bof, c’était avant tout pour tester cette nouvelle coupe de pantalon. Donc j’embarque la bête.

Ce matin, j’enfile ce truc, oui pas mal, ça change….

Je pars déjeuner avec mon photographe de Terry de mari :-), puis photos… Lui “Mais qu’est ce que c’est que ce pantalon, c’est horrible !!”, moi comme d’hab, je me dis qu’il n’y comprend rien et pfff, je m’en moque…

Ce n’est qu’une fois rentrée et enregistrée les photos sur l’ordi que j’ai compris ce qu’il voulait dire !!

"Mais mais qu’est-ce que c’est que cette matière, mais….c’est de la merde !!!" ah ah (si on a les mêmes références, cette phrase culte, doit vous dire quelque chose). Ce truc ne ressemble à rien ! Certes pas chère mais bien trop pour un torchon pareil ! (je n’ai sélectionné que les photos à l’ombre ! Les plis ne se voient pas !). Je suis bécasse, car si il est envisageable d’acheter des petites blouses cheapouilles, les pièces qui nécessites une certaine tenue doivent, elles, être coupées dans un tissus plus épais ou tout du moins qui ne se froisse pas. J’ai un bermuda de chez Zara en crêpe de polyester (wahou ! :-)) qui n’a pas coûté plus chère et qui pourtant est parfait. Je crois bien que je vais repasser ce truc et aller leur rendre (ce n’est pas dans mon habitude de faire ce genre de truc mais là…).

Sinon je reste assise…

Ou en femme tronc…

:-) l’art et la manière de cadrer les photos…

Ou de dos…et de loin….

Coppred pants Mango (oui mais non), tee-shirt et veste H&M (ancienne co), mules Céline, sac Chanel, lunettes Dita

Ça vous arrive, les achats désastreux, comme ça ?

La petite veste en jean

Jamais vraiment démodée, elle a, selon les années, plus ou moins la cote. Et ce printemps, il faudra compter sur elle. Que ce soit en version extra large (retour de la tendance grunge oblige) ou dans sa version plus étroite (plus facile à porter), elle apporte un petit côté rebelle à n’importe quelle tenue un peu trop sage. La seule à proscrire, la veste Cimarron cintrée de nos années Lycée !

Parfaitement cool avec nos petites robes imprimées. Déniaisant nos jupettes corolles. Rockisant (!) nos slims 7/8. Baba-isant (!!) nos robes longues. Berverly-hillsisant (vous vous souvenez de Branda ?) nos jeans pour un total look (bon on évite quand même le 501 taille haute, sauf si on a  20 ans !). Elle est donc multifonction et ça, on aime !!

Preuve qu’elle revient en force, on en trouve dans toutes les marques….

Moi, j’ai choisi celle-ci, chez Claudie Pierlot. J’aime bien le détail des petites perles !

Mais, vous pouvez tout aussi bien ressortir votre vieille Levis du placard !

Alors, ça vous dit ?

Imemoi

L’été on change vraiment nos habitudes en matière de sac, non ?

En tout cas moi je ne me trimballe pas avec mon it-bag (vilain mot) en vacances et surtout pas à la plage ! C’est dingue ça les filles qui arrivent à la plage avec leurs sacs “statut social” au bras. Comme si elles n’étaient plus personne si elles le lâchaient ! Remarquez que la plage est le règne de la bogossitude. Si tu n’es pas hyper bien gaulé, jeune et bronzé, on ne te remarque pas…Et c’est mieux comme ça cela dit !! ah ah

Donc j’imagine que le it-bag est leur dernier rempart contre l’anonymat. Je vais peut-être en faire hurler quelques unes, mais moi je trouve ça con !

Bref, donc lorsque arrive les beaux jours, je ne veux plus des sacs que je porte le reste de l’année, mais je veux du fun. Et je me prends toujours la tête pour trouver le sac idoine qui ne me coûte pas un bras parce que je sais bien que ce ne sera que le sac de l’été, bon peut-être celui de l’été suivant, mais pas plus.

Deux années que je porte mon petit trio orange de chez Céline mais là j’en ai un peu ras le bol. Non non ce n’est pas un it-bag, c’est juste un petit sac très pratique ! La fille qui n’est pas à une contradiction près…Je ne porterai pas mes chanel par ex, mais si j’en avais un tout petit, si peut-être ! Les cabas (même griffés), c’est bien aussi…le top, le panier Balenciaga. Oh ça va…je suis sûre que vous m’avez compris !! Comme je le dis toujours il y a des règles et beaucoup d’exceptions. :-)

J’ai découvert l’autre jour, en show-room les sacs Imemoi. Pour être fun et funky, ils le sont. Leur fabrication italienne est le gage d’une qualité irréprochable. Les peaux utilisés sont très belles ainsi que les chaines. J’aime beaucoup le modèle sac bourse, aussi beau à l’extérieur qu’à l’intérieur (entièrement doublé d’un joli tissus). A suivre donc….

Je vous ferai une autre petite sélection de sacs d’été bientôt…

Vous prenez quoi comme sac vous l’été ?

Pyjama party

Il y a des jours où la priorité absolue est le confort ! Toutefois, ce n’est pas toujours pour les mêmes raisons… Parfois, c’est parce qu’on est fatigué, d’autres parce que l’on a mille choses à faire où encore parce que l’on est très en forme et que l’on a envie de transmettre le message de notre coolitude parfaite !!

Ah dés lors, pas facile de deviner la fille qui se cache derrière le vêtement. Nous sommes spécialistes en brouillage de piste, non ? Il faut dire que les fringues nous offrent un terrain de jeu parfait pour cela ! Pourquoi s’en priver !

Ma nouvelle combi Heimstone est donc le vêtement parfait pour se la couler douce (enfin sauf lorsque tu dois aller au toilette ! Là il faut déployer une énergie de malade…mieux vaut donc ne pas attendre le dernier moment), mais à part ça elle est très très cool…dans le genre, non pas, party-girl mais pyjama-party-girl !! Cela dit je ne crois pas qu’il soit facile de séduire un mec avec ce genre de truc ! C’est typiquement la fringue qui plait aux autres filles, qui sont dans le même délire que moi !! Mon mari peut dormir (dormir/pyjama tout ça tout ça) tranquille !

Et puis pour en rajouter une couche, non deux (oui parce que 2 valent mieux qu’une), j’ai enfilé par dessus deux (donc) kimonos pour un effet encore plus “tenue d’intérieur” “je viens de me lever” “je vais me coucher” “je sors de mon bain” (non ça c’est DSK et il n’a pas de combi en dessous ! Parce que si il en avait eu une, la fille aurait eu le temps de prendre le métro et de rentrer chez elle avant qu’il ne l’enlève !!).

Combi et méduses Heimstone, kimono long Zara (de l’année dernière), autre kimono Claudie Pierlot (d’y il y 2 ans), sac ps11 Proenza Schouler, lunettes Céline, colliers Lara Melchior pour &other Stories

Coachella

Les clichés du Festival de Coachella me font toujours un peu rêver….

Parce que….

Le soleil

Palm springs

La musique

L’ambiance baba cool

Les looks hyper revival woodstock

Mais bien sur, tout cela n’est qu’une opération de com’ savamment orchestrée, parce que Coachella, c’est surtout énormément de monde, un festival qui se trouve perdu au milieu de rien et où il faut faire des kilomètres pour retourner à son hôtel, une organisation très segmentée et réglementée (des passes pour ceci, des passes pour cela) et évidement on nous montre que la partie “beautiful people” de ce système. Alors je rêve… de mon canapé ! :-) (je dis ça mais je suis quand même un peu jalouse !)

My pics of the week

Une belle surprise que cette semaine ensoleillée ! Il devait faire moche et puis non, en fait, alors comme disait ma grand-mère “c’est toujours ça de pris “.

J’ai pu ressortir mon cache poussière/trench d’infirmière (Zara de l’année dernière) afin de parer aux urgences ! :-)

Veste Roseanna, blouse ojima Isabel Marant, ainsi que le pantalon (très très ancien) et les lunettes, sandales &other stories (de l’hiver)

Porter ma tenue “spéciale printemps” !

Rêver à de futures acquisitions….

Faire des entailles dans un vieux skinny Acne….

Remettre de nouvelles choses sur mon vide dressing …

www.videdressingmode9.fr

Profiter de Paris et ses déjeuners en terrasse…

Fleurir la maison….

Et enfin faire rentrer dans mon shoesing les fameuses Cat de Saint-Laurent qui m’avaient fait craquer au premier regard, lors du défilé du mois d’octobre. Pour lesquelles j’avais passé commande dès le mois de janvier et qui auront bien tardé à arriver !! Enfin mieux vaut tard que jamais. Elles seront parfaites pour cet automne ! :-)

Bon week-end !!

En mode lose

J’ai toujours été fan des pantalons à la coupe lose, que l’on appelle aujourd’hui coupe boy-friend (et je ne parle pas que du jean, car celui-là va de soi !), alors qu’il y a 10 ans on disait baggy ! Pfff peut importe l’appellation, vous avez compris de quoi je voulais parler !

Pour ça, il faut soit choisir un pantalon (qui ne soit pas slim évidement) (genre chino) d’une taille au dessus de la sienne, ou bien qu’il est une fourche basse (c’est à dire que la longueur de la braguette soit plus longue que la normale), ou encore que les poches arrières soient basses pour garantir l’effet.

Oui, je sais que ce type de pantalon ne fait pas l’unanimité, surtout auprès de la gent masculine (ah bah oui ça cache les courbes ! il n’y a donc pas grand chose à mater !) mais moi, je préfère une féminité plus subtile que ravageuse ! :-)

Et puis il permet de se lâcher au niveau des chaussures…du coup tout est permis, du haut, du glitter, du compensé, voir de la plate forme shoes (non pas celle de 14 cm avec plateau - celle-ci on la laisse à Kim Kardashian), qui ne sont pas si faciles à porter autrement qu’avec une tenue dénuée de tout autre attribut girly.

Pantalon Isabel Marant étoile, ts chiné Sandro (très ancien), biker Balenciaga (ancien), chaussettes Tabio, sandales &Other Stories (de l’hiver), trio bag Céline, lunettes Isabelle Marant, bijoux Lara Melchior pour &Other Stories

Alors boy friend ou solo ? :-)

Chemise

image

J’aime les chemises, mais comme j’ai de la poitrine, je les préfère fluide afin de ne pas rajouter du volume là où je n’en ai pas besoin ! Je viens de découvrir celles de Maison Standarts, elles me semblent parfaites… en mousseline de soie (donc un peu transparentes) à un prix plutôt doux, 80 euros !

Évidement lorsque l’on parle chemise on pense immédiatement à  Equipment, mais je les trouve tout de même chères pour une pièce que l’on peut trouver d’aussi bonne qualité, ailleurs ! D’autant que j’en avais une cargaison dans les années 90, à l’époque où je travaillais dans la mode, que j’achetais pour 3 fois rien et dont je me suis séparée depuis.  Je fais donc un blocage !

On peut en trouver de très bien aussi chez Cos, pas forcément en soie d’ailleurs. Ils en ont dans un tissus fantastique qui ne se froisse jamais (idéal pour passer l’épreuve de la valise), et qui n’a pas non plus, besoin de passer par la case repassage (trop bien !!).

Inutile de vous citer Zara & co, mais sur les chemises la coupe, les finitions et les coutures sont vraiment approximatives, ils faut donc se diriger vers celles dont le prix avoisine les 70 euros pour avoir quelque chose de convenable. Alors à ce prix là mieux vaut une Maison Standarts, non ?

Vous portez des chemises, vous ?

VNI

Un nouveau VNI ( Vêtement Non Identifié ) est en train de poindre son nez depuis quelques semaines. Entre le bermuda (mais plus long), le pantacourt  (ahhhhh l’horreur !) (mais plus court), une jupe-culotte (mais moins large), qu’est-ce ? Un bermulong, une pantaculotte, une jupemuda !!! ? I don’t know ! Certaine l’appelle déjà le pantalon coppred, mais ça revient à dire pantacourt, non ? Ok, sans la connotation ringarde du truc !

Toujours est-il que lorsque j’en ai vu un sur les portants de chez Balenciaga (inutile de vous dire - juste magnifique - photo en haut à droite), je me suis dit que c’était une pièce qui méritait que l’on s’y intéresse. Je suis déjà une adepte du bermuda. Mais du bermuda chic et minimaliste (pas du bermuda de randonneur !), ou alors bien loose à porter avec talons et petite veste et uniquement à la Ville ! Parce que c’est une tenue parfaitement urbaine et pratique. Donc pourquoi ne pas essayer cette nouvelle longueur…encore faut-il que je déniche cette chose dans une enseigne bien moins onéreuse que Balenciaga et qu’elle soit malgré tout, convenablement coupée ! Si vous voyez ça, faites moi signe !

Est-ce que le pantalon-coppred (on va dire ça comme ça, hein !) vous inspire ?

Longeur midi

Pas évident évident d’adopter cette fameuse longueur midi (qui tente un passage aux forceps pour revenir dans nos penderies, depuis déjà quelques saisons), sans perdre en coolitude (et gagner en mémérisation !).

Une seule solution : faire sa modeuse !

Soit en la portant à plat avec des derbies. Mais pour cela il vaut mieux une coupe plus minimaliste, voire austère, plutôt que cette robe tout en féminité et froufroutage. Avec des sandales plates, ça marche aussi (mais il faut savoir que ça tasse quand même !).

Soit avec des talons, pour un effet femme fatale à la Carine Roitfeld. Ou bien encore en décalant (et oui c’est mon truc que voulez-vous !), avec des talons donc, mais avec une accessoirisation plus second degré : escarpins+chaussettes et veste hyper cool (veste en jean, veste militaire, paletot). C’est en tout cas l’option que j’ai choisi ! Je ne sais pas si c’est la bonne mais c’est la mienne  (pour aujourd’hui) !  J’aurai l’occasion d’en tester une autre la prochaine fois que je porterai cette robe…

Robe Isabel Marant, chemise militaire Maje (très ancienne), chaussettes lurex Tabio, chaussures Cacharel (d’outre-tombe !), sac Miu-Miu (très ancien aussi), lunette Chloé, collier Lara Melchior pour &other stories

Elle vous tente cette longueur, vous ?

En mode cancre

Comment ça, il est impossible de porter de l’imprimé léopard avec de l’imprimé tigré ! Mais si !! Le bon goût c’est pour les frileuses !

Je m’explique…

Le style, pour moi, oui parce qu’ici je parle évidement toujours en mon nom, c’est pratique il n’y personne pour me contredire (et vous êtes toutes adorables dans vos commentaires - peu nombreux d’ailleurs - je sais qu’il y a un problème avec Disqus et qu’il n’est pas évident d’en laisser ! Mais  j’adore vous lire et partager avec vous !), aucune rédactrice en chef sur le dos pour me dire ce que je dois faire ou dire, bref le support idéal de la vanité ! :-) Je pense que je me ferai taper sur les doigts car ça part un peu dans tout les sens…la concision ce n’est pas mon truc, vous l’avez surement remarqué !

Je reprends. Le style pour moi, ne tient pas uniquement en une opération arithmétique du genre : 1 belle fringue + 1 nouvelle fringue + 1 it truc = 1 bon look. Les bonnes élèves ne sortent pas lauréates à tous les coups !

Je pense, qu’il faut être un peu cancre sur les bords pour décrocher un 20/20. Bon d’abord moi, j’ai toujours préféré les cancres aux bons élèves un peu coincés (j’aime la caricature ! :-)). Le mec du fond de la classe, avec ses tennis un peu pourries, son tee-shirt délavé, le cheveux long et la dégaine désinvolte, au type à mocassin bien ciré, petite chemise boutonné et à la coupe bien dégagée derrière les oreilles. Chacun ses goûts !

A mon sens, un look réussi, c’est d’abord une dégaine, sentir que la fille est bien dans ce qu’elle porte (comme si elle avait toujours porté ça), même si c’est des talons de 10 ou le jupon d’hier (par ex) ! Ensuite c’est (et là, je me répète, je me répète mais c’est tellement ça) le décalage, le fait de casser les codes, de ne pas aller à la facilité. Finalement il faut qu’il y ai un truc qui cloche, qui dérange un peu… que peut-être cette tenue aurait été très bien avec de jolis souliers mais qu’elle est bien plus intéressante avec des docs. Ce genre d’accident…. Et puis je n’aime pas  (mais qu’il m’arrive quand même de faire - Hé je ne dis pas que je suis madame Parfaita ! Faites ce que je dis pas ce que je fais ! :-)), c’est d’être habillée de pied en cap de nouvelles choses, ça fait un peu je sors du magasin ou c’est la rentrée des classes. Bref il faut de la spontanéité, un peu comme si on avait attrapé ce qui nous tombait sous la main (alors que pas du tout, c’est hyper étudié).

Moi je n’étais ni cancre, ni première de la classe, j’étais celle qui faisait marrer tout le monde (tient donc comme c’est bizarre !).

Veste Chloé (très ancienne), blouse Isabel Marant (ancienne co), pantalon Maison Scotch, méduses léopard Heimstone, lunettes Isabel Marant by Oliver Peoples, sac ps11 Proenza Schouler

Alors cancre ou bonne élève ?

Comment naissent les envies ?

image

Je vous parlais, il n’y a pas si longtemps, d’inspiration, du pourquoi du comment une envie prend forme. Décryptage….

L’autre jour, je suis tombée sur ça… puis j’ai vu en vraie cette jupe Carven, en boutique. Elle est en gaze de coton, toute aérienne et délicate avec ces jolies fleurs, sublime mais un peu chère (plus de 600 euros), pour un vêtement qui a priori n’est pas dans mon style et que je ne porterai pas tous les jours, non plus. Mais comme j’aime me surprendre (!) en intégrant des pièces différentes à ma garde robe, je m’y vois déjà, porté avec des sandales plates et un ts un peu loose. Et puis en ville, une jupe longue, c’est pratique. Elle reste dans le coin de ma tête…peut-être plus tard, en soldes…

image

Quelques jours plus tard, je tombe sur celle-ci, une Isabel Marant étoile (comme c’est bizarre ! :-)), coupe quasi identique, même gaze de coton. Allez ok, je la passe. Elle est ravissante, exactement l’idée que je m’en était faite. Beaucoup moins onéreuse….c’est donc celle-ci qu’il me faut. Je ne suis pas encore passée à l’acte mais ça ne saurait tarder ! Il faut toujours laisser le temps nécessaire à la réflexion. Si vous oubliez, c’est que ce n’était pas pour vous - si ça continue à vous tarauder, alors vous pouvez craquer !

Et vous, comment naissent vos envies ?

Today…

Au programme du jour, la collab Roseanna pour Monoprix, les premières sorties jambes nues et l’achat en urgence d’autobronzant !

Monoprix a été une des premières enseignes à faire des collaborations avec des créateurs (enfin c’était même Prisunic à l’époque… qui depuis à été absorbé par Monoprix) mais niveau marketing, ils sont encore bien loin de l’artillerie lourde déployée par H&M ! :-)

Tout d’abord il faut créer le buzz via les réseaux sociaux (ça c’est bon ça a été fait), ensuite il faut générer un événement autour de la sortie. Tel jour à telle heure, il faut que tout soit en place, que tout les produits soient disponibles et en magasins et sur l’e-shop.. Alors là, on repassera ! Tout d’abord les produits étaient disponibles sur l’e-shop avant même la sortie magasin (non-sens), et ce matin rien en magasin “Et oh on ouvre à 9h00 - repassez cet après-midi, il faut nous laisser le temps d’installer !”, ça c’était dans le meilleur des cas…Sinon c’était “Roseanna quoi ? - C’est quoi ce truc là ?”, et moi je crois que j’ai eu droit au meilleur, une envolée de bois vert “non mais de toute façon c’est pas la date” “ah mais si Madame, c’était bien le 1er avril”, la vieille qui se décompose et se rend compte qu’elle avait zappé le truc ne trouve rien de mieux que de m’agresser !  Moi “non mais ce n’est pas la peine de me parler comme ça, c’était juste une question (con……se ! :-))” pour finir par tourner les talons et partir ailleurs voir si l’herbe est plus verte. Là idem, on installe tout d o u c e m e n t les 4 pièces qui se battent en duel, parce que le reste de la collec arrivera plus tard, bien plus tard, un de ces jours. Bon moi je n’étais intéressée que par 1 pièce qui en faisait parti (la veste sc’est déjà ça !), et me suis laissée tentée par le petit foulard. Mais franchement c’est à mourir de rire…Le changement c’est maintenant n’est décidément pas un slogan français ! Après ça, on s’étonne de se faire bouffer par les enseignes étrangères, mais il faut se réveiller les mecs !!!

A part ça, comme tous les ans à cette époque (encore que on ne va pas se plaindre parce que cette année la météo est favorable contrairement à l’an passé où la saison n’a commencé qu’en juillet !!), va se poser le problème du “sans collant”, oui parce qu’on est ravi de pouvoir enfin sortir sans, sauf qu’on oubli un peu vite, qu’on a la peau couleur lavabo et que ce n’est pas franchement du meilleur effet. Surtout le contraste blanc sur noir (effet fluo garanti !). Donc 3 possibilités : - Séance d’UV (mais c’est pas bon pour la santé !), - petit séjour au soleil (pas bon pour le portefeuille), - petit autobronzant (t’as pas les jambes blanches fluo mais oranges fluo ! :-) Bon j’opte quand même pour ça. Sinon vous pouvez toujours rester en pantalon !

Je teste celui-ci Lierac Sunific, je vous dirais ce que j’en pense !

Alors, vous vous êtes laissés tenter par la collab Roseanna, ou par l’autobronzant ? (ah ah le post qui part dans tous les sens !)