MODe9

Scroll to Info & Navigation

Un dernier pour la route…

Ça y est je suis enfin en vacances, en Corse. Je les aurais attendues celles-là. Quelle année…enfin, bref…

Je vous propose aujourd’hui mon dernier shooting parisien (à base de jambes bien blanches !) parce que j’ai préféré profiter de mes deux premières journées plutôt que de penser aux photos. De toute façon il s’agit d’une tenue plus estivale que parisienne (mon mari “non mais tu te crois à la plage là !” “oui à Paris Plage” Non mais, j’ai de la repartie hein ! :-)).

Jupe et lunettes Isabel Marant, top Zara (ancienne co), spartiates Valentine Gauthier (ancienne co), sac Céline

Produits d’été

Voilà ce que j’emporte avec moi, comme produits soins et beauté dans ma vanity pour les vacances.

Les vacances sont pour moi toujours l’occasion d’une petite détox maquillage (même si je me maquille assez peu le reste de l’année  et de moins en moins d’ailleurs).

Étant devenue une aficionados des produits État pur cette année, ce sera donc la première fois que je les testerai en période estivale. Vont me suivre l’émulsion légère hydratante (B28), l’eau micellaire(B01), le spray solaire (B84) , le lait pour le corps (B51), la crème pour les mains (B62) ainsi que la petite solution à l’arbutine spéciale anti-tâches (A72).

L’eau de raisin Caudalie si rafraichissante et qui sent si bon !

Pour les cheveux qui subissent la triple agression “soleil/ piscine/bains de mer” le shampoing réhydratant Phyto Plage et le Phytobaume hydratation. Contrairement aux idées reçues, il ne faut surtout pas s’enduire les cheveux d’huile à la plage, ça ne fait qu’accélérer le processus de crâmage (il se passe la même chose que dans une friteuse en fait).

Niveau maquillage (et seulement pour le soir), je n’ai besoin que de ma poudre Dolce Gabbana (pour matifier la zone T après l’exposition au soleil de la journée), mon duo de fard 02 de Guerlain (en fait je ne me sers que du gris métal comme d’un eye liner, ça illumine le regard sans en faire trop). Un peu de mascara, du rose aux joues avec ma palette Nars et un soupçon de rose aux lèvres (Estée Lauder 55). Des petits vernis pastels (Mavala melon et Lemon cream et Essie 19 et 40).

Et enfin mon parfum de vacances préféré Rem de Réminiscence aux senteurs d’embruns !

Et vous quels sont vos produits vedettes pour les vacances ?

Allez je vous laisse, j’ai une valise à terminer (je déteste ça !!) mais je ne vous abandonne pas, je posterai des cartes postales de la Corse mais sans vous racontez ma vie (c’est quand même les vacances !! :-)).

Bises !!!

En mode surfeuse

Aujourd’hui, un petit look de surfeuse des villes (oui parce que moi et le surf ça fait 2, éventuellement surfeuse du web mais pas plus !).

C’est mon goût pour le changement qui me pousse invariablement vers des pièces de l’extrême comme ce bermuda néoprène (d’où la comparaison avec une combi de surf) (!)

Il me fait penser aux cyclistes que l’on portait à la fin des années 80. J’adorais ce truc, plus que douteux je vous l’accorde, mais  le dernier défilé Couture Chanel en est truffé et il y en a encore dans la prochaine co Roseanna, alors peut-être va t-il revenir en force. Je me souviens que l’on portait ça avec des low boots (des boots coupées en fait) exactement ce qui s’annonce être la tendance shoes de cet hiver. En fait, l’industrie de la mode n’a visiblement plus aucunes idées neuves. Cela fait plusieurs saisons que l’on nous ressert littéralement les mêmes combos des décennies passées ou alors c’est que tout connement je suis arrivée à un âge tellement avancé que, ça y est j’ai fait le tour du cadran et que tout sera maintenant, plus qu’un éternel recommencement pour moi…. Ha ha surtout que je ne suis absolument pas du genre nostalgique.

Bon du coup, comme je suis bonne joueuse, j’accueille tout ça avec un regard neuf (et un peu ridé) et je m’y remets avec la candeur d’une jeune première.

Bermuda Roseanna, chemise Mango, shoes Birkenstock, mon nouveau petit sac Sophie Hulme (offert par mes parents pour mon anniversaire !! :-)), lunettes The row

Pour la rentrée….

D’habitude à cette période de l’année, j’ai déjà une idée assez précise de mes envies pour la rentrée, une liste déjà bien remplie, des projets de nouvelles silhouettes, voir déjà quelques achats réalisés pendant les soldes en prévision, mais pas cette fois… Il y a bien quelques pièces qui me plaisent, vues sur lookbook ou défilés mais comme il s’agit de vêtements assez radicaux dans leur coupe, je préfère ne pas m’emballer et essayer pour voir. J’ai encore en tête ma plantade de l’hiver dernier, de mon obsession pour ce manteau oversize doudou Carven, bleu layette qui s’est révélé une catastrophe sur moi (heureusement j’ai pu le changer avant de m’entêter complétement !).

Donc hormis un gros crush pour la palette chromatique de chez Isabel Marant, rien ne se dessine clairement.

Un engouement pour les pantalons plus loose, sauf que ceux-ci m’ont l’air bien trop oversize pour fonctionner sur des proportions de filles “normales”.

J’ai assez envie aussi de boots masculines, à l’image des Roseanna ci-dessous.

Quand aux tendances officielles (mais qui suit encore les tendances officielles dictées par les bureaux de style, les 10 designers qui comptent et les rédactrices de mode ? Plus grand monde….sauf bien sur lorsque ces mêmes tendances descendent jusqu’à chez Zara et consorts ! Amusez-vous à reprendre un spécial mode et à calculer le pourcentage de pseudo-tendances que vous avez réellement vu descendre dans la rue ! C’est très drôle vous verrez !), cet hiver sera sixties (jupe coupe A courte, total look maille, bottes…), sporty (bon ça c’est récurent) et toujours minimaliste austère. Je pourrai être séduite par le total look maille mais attention à l’effet bouboulina lorsque comme moi, il y a poitrine et fesses !!

Pour autant, je ne m’inquiète pas trop…je sais que l’inspiration va venir très (trop) vite !! :-)

Poils aux pieds !

Craquer sur les espadrilles en poulain Céline, se raisonner et trouver des ersatz pas dégueu, voilà ce qui donne l’impression de faire des économies :-) (alors que pas du tout, puisque la vraie économie aurait été de ne rien acheter du tout !).

Enfin ce truc ne marche malheureusement pas à tout les coups (n’est ce pas Marina ?). Parfois, malgré l’achat d’un ersatz, la frustration grandie jusqu’à l’achat de la vraie pièce (ce qu’on appelle la double peine  : dépense de l’ersatz + dépense de l’originale  :-) ).

Bon pour cette fois, je pense que celles-ci feront largement l’affaire !

Pantalon en cuir et blouse Isabel Marant (anciennes co), espadrilles poulain Manebi, sac Balenciaga, collier médaille Delphine Pariente, bague Aurélie Bidermann, lunettes Quay Australia

Il vous arrive à vous aussi de craquer pour des ersatz ?

Pics of the week

Au programme cette semaine, il y avait….

Le somptueux feu d’artifice de Paris que j’ai apprécié d’une terrasse, un verre à la main, trop bien quoi !

Des nouvelles lunettes de soleil, absolument indispensables, avec leurs grosses branches et leur lourde monture, afin d’être mieux protégée des rayons du soleil qui attaquent par le haut et le côté (sournois quoi !), parce qu’après mon opé au laser je suis toujours gênée par la luminosité. Je ne vous raconte pas ma vie, je me trouve juste des excuses pour me dire qu’il me les FALLAIT !! :-) (lunettes Céline)

Un petit resto que j’adore, Chez Edgar, dans le sentier, le lieu est tellement cool lorsque l’effervescence habituelle de ce quartier laisse place à la quiétude de se retrouver sur la terrasse de cette petite place, le soir et le week-end. 31 rue d’Alexandrie Paris 2e

La chaleur qui envahit la Capitale et qui nous met KO,

Les gambettes à l’air qui vont avec ! :-)

Des escarpins enfin sortis de la boîte dans laquelle il végétait depuis plusieurs mois. Ouille ouille ouille au sens propre comme au figuré ! Escarpins Isabel Marant

Une de mes rares pièces trouvées en soldes et tellement repérée ! Cette veste sera parfaite pour la rentrée, non ? Si si :-) Veste Isabel Marant

Du Paris by night depuis un mois…. Mais oui quoi il faut profiter des jours à rallongent pour sortir, voir ses amis, faire la fête…

Et voilà dans quel état je suis !!! En fait je ne sais pas si c’est la luminosité (pour les lunettes) ou le manque de sommeil, mais je ne vois plus bien clair !! :-)

Enjoy !!!

J’espère que vous profitez vous aussi de l’été !

Quand la température monte !

Il fait chaud, très chaud même…

Alors voici quelques exemples de ce que je porte lorsque le thermomètre grimpe…

Des blouses amples, des shorts et des sandales plates…. Chemise Roseanna, short en cuir (qui colle aux fesses) Maje, sandales Isabel Marant, sac Proenza Schouler

Blouse Bash, short en cuir argent (j’adore quand ça colle aux fesses :-)) Maje, et toujours les mêmes accessoires

Blouse Isabel Marant, short Les prairies de Paris, sandales Céline, pochette Antik Batik, lunettes Dita

La même chose mais en mode jupette ! Blouse et jupe Isabel Marant, sabots Bosabo, sac et lunettes Céline

Autrement une jupe longue et légère ET transparente (!) (je glisse un shorty dessous) avec un simple top. Jupe Isabel Marant étoile, top Zara, mules et sac Céline, lunettes Dita

Ma combi Heimstone, très agréable même lorsqu’il fait chaud car elle est en soie !

Des jupettes funky avec de simples tee-shirt et toujours du plat ! Jupe (et sweat) Roseanna, tee shirt Le Marais, sac et chaussures Heimstone

Et bien sur toute une collection de robes (mais ça ce n’est même pas la peine d’en parler ! :-))

La canicule peut s’installer, je l’attends !!

Vous vous habillez comment vous, lorsqu’il fait très chaud en ville ?

Mon shoesing idéal de l’été

Si il ne me fallait en garder que quatre paires (impensable mais bon on peut s’amuser un peu !), j’ai élu pour cette saison ces 4 paires là…

Mon premier critère de sélection étant le confort. Parce que j’en ai marre de souffrir pour des chaussures (non mais oh, ça va pas la tête…souffrir pour des chaussures !!! Qu’est ce qui ne tourne pas rond chez nous !!).

Ensuite le style évidemment et sa diversité (elles n’ont rien avoir entre elles, donc ne peuvent être interchangeables).

Je porte les mules Céline avec des tenues plutôt minimalistes, les méduses Heimstone avec des combos funky, les sandales genre birk à noeud pas noeud noeud d’Isabel Marant avec des shorts, robes et jupettes courtes mais aussi pantalons coupe sporty et les sabots Bosabo (les plus confortables du monde :-)) avec des looks légèrement inspirés des 70’s et avec des jeans boyfriend.

Bref avec ces 4 paires, je peux porter quasiment l’intégralité de ma garde robe. Pour une fois j’ai été pragmatique dans mes choix !

Et vous c’est quoi vos chaussures de la saison ?

Branchouillerie

Attention alerte fashion

Si vous aussi vous voulez faire parti de la hype (non mais quelqu’un pourrait-il s’affairer à trouver d’autres expressions pour définir le petit monde des branchouilles, que ces termes un peu bidons. Cela dit c’est sans doute parce que ça l’est…bidon !! :-) Oui parce que ça ne veut pas dire grand chose en fait !), il vous faut comme Kate Moss et Cara Delavingne une chemise G Kero modèle kamasutra (!). Bon, non peut-être pas kamasutra, moi je choisirai plutôt le modèle Bowie (ci-dessus). Croyez moi cette petite marque va buzzer… ou retomber très vite dans les oubliettes (c’est comme ça avec la hype, ils s’entichent puis oublient à la vitesse avec laquelle ils s’enfilent des shot !).

Ce serait dommage, car derrière, il y a une vraie artiste peintre qui met tout son coeur à créer ces imprimés originaux et un frangin qui la soutient en s’occupant du développement de la marque avec beaucoup d’amour et de finesse. Je l’ai rencontré sur le salon Who’s next (hyper moribond cette année - Et oui c’est encore la crise) et j’ai été touchée par le discours et par le produit, funky comme j’aime. Pour l”été prochain, G Kero proposera un sublime teddy qui ne laissera pas indifférente les fans de Bowie (dont je fais partie).

www.gkero.fr

Collection printemps/été 2014

En attendant la rentrée

Nouvelle collection Roseanna Automne-Hiver 2014/2015

Les nouvelles collections commencent à arriver en magasins, alors même si aujourd’hui il fait supra moche et qu’on pourrait vite se laisser aller à faire son shopping d’hiver, pour moi, il ne s’agit que d’un plaisir des yeux.

En fait j’adore cette période transitoire entre la fin du mois de juin et début septembre. Tout d’abord parce que l’objectif principal est les vacances mais une petite partie de notre esprit fantasme déjà sur la rentrée (ce qui rend moins triste la fin des vacances, du coup). Comme si un nouvel horizon s’offrait à nous, qu’une page se tournait pour laisser place à une page blanche où tout était à redéfinir, que des choses passionnantes allaient se produire et cela commence par les nouvelles co (ah ah il m’en faut peu !!). Mais oui, à la fin juin, je me demande quelles seront mes envies, quels personnages aurai-je envie d’être, etc… et c’est finalement ça qui est excitant ! L’important n’est pas le but mais le chemin :-) !

Alors je savoure ces moments où l’on fait des liste (longues, beaucoup trop longues), des repérages, des essayages (mais sans rien acheter)…attendre que toutes les collections soient en place pour faire son choix. Ne pas se tromper, y aller par ordre de priorité, etc. C’est tout un cérémonial chez moi et puis ça me permet d’écrémer pas mal en fait. Des pièces de la liste de l’été sont remplacées par d’autres. C’est ma façon à moi de limiter la casse. Parce que j’ai appris avec le temps que les achats faits sur le coup de l’euphorie de la nouveauté, sont rarement les bons. Après coup, on se dit “mais pourquoi ai-je acheté ça, ce truc est beaucoup mieux en fait !”.

Alors je prends le risque du sold out, tant pis ! Sauf si j’avais repéré la pièce lors des défilés, 6 mois auparavant et que je suis sûre d’absolument vouloir ça et pas autre chose. Dans ce cas, on peut se dire que 6 mois de réflexion c’est un bon test.

Vous vous organisez comment vous ?

À emporter…

En boutique, là tout de suite, maintenant…

Chez Petit Bateau, une chouette collection de débardeurs et tee-shirt printés aux imprimés issus des archives maison qui sont tous plus craquants les uns que les autres. Difficiles de choisir tant j’ai envie de tous les emporter dans ma valise pour les vacances.

J’ai opté pour celui-ci, parfait avec mon trench Les prairies de Paris et pour le modèle Paris Petit Bateau.

Autre découverte… Les lunettes Quay Australia dont le design hyper tendance, la qualité pas cheap et les prix doux ne pouvaient me laisser indifférente. Là encore, difficile de faire un choix !

On dirait que les vacances approchent à grands pas :-) !

Le prix des choses

Voilà, je me suis enfin repayée une chemise Equipment 2.0 ! Mais bien sur pas au prix fort, je l’ai trouvé neuve dans un dépôt vente. Donc à prix mini. Parce que je fais un blocage sur les chemises Equipment nouvelle génération. Je m’explique…

Lorsque cette marque est apparue au début des années 90 (c’est Mr Roitfeld le Mari de Carine qui l’avait lancée), c’était de la folie. J’en avais des dizaines. Elles coutaient déjà un bras (1000 francs à l’époque !) mais je les avais pour une bouchée de pain car je bossais dans la mode. J’avais celles en imprimés léopard, lézard, en soie lavée unie, en jersey de soie, en mousseline de soie, en viscose, je regrette tellement de m’en être séparée ! Du coup lorsque la marque s’est relancée il y a quelques années, ça avait un petit goût de réchauffé et je n’étais vraiment pas prête à repayer le prix fort pour des choses que j’avais déjà eu pour pas grand chose.

D’où cette réflexion sur le prix des choses. Elles n’ont la valeur que celle que l’on y met. Parce que toutes ces choses que l’on paye à prix d’or ne valent pas grand chose en réalité (en coût de fabrication j’entends), si nous sommes prêtes à casser notre tirelire c’est pour des raisons bien différentes que leurs valeurs intrinsèques. Peut-être “parce que je le vaux bien !”, l’envie de faire parti d’une tribu, un besoin de changement, le fantasme de l’univers de la marque et tout simplement la naïveté qui nous fait tomber dans les pièges du marketing. La mauvaise foi nous susurre à l’oreille “mais non c’est juste notre goût des belles choses”, pfff. Si je reprends l’exemple de la chemise Equipment, je pense que l’on trouve la même chose, de même qualité ailleurs et à moindre coût et pourtant c’est celle-ci qui nous fait envie (enfin moi plus trop du coup !). D’ailleurs je suis certaine que si l’on trouvait la plupart (je dis bien la plupart) des pièces que l’on achète, dans une friperie ou sur un marché, on n’y jetterait même pas un coup d’oeil ! C’est un bon test pour le coup et bien la preuve que cette chose n’a que la valeur de son prix (ou de la griffe, ce qui revient au même).

J’aime bien me torturer l’esprit comme ça ! :-)

Chemise Equipment, veste kimono en jean matelassé et sabots Isabel Marant étoile, jean Filles à Papa, lunettes Céline, cabas Vanessa Bruno, pochette Comme des Garçons, médaille Delphine Pariente

Et oui on peut-être lucide tout en continuant ses conneries ! :-))

Vous en pensez quoi vous de tout ça ?