MODe9

Scroll to Info & Navigation

Mix&match

Il n’est pas toujours évident de trouver des imprimés qui se marient harmonieusement ensemble, sans que ça ne pique trop les yeux. Il faut qu’il y est des dénominateurs communs pour que cela prenne. Des couleurs que l’on retrouve dans les 2 pièces, et un vêtement à l’imprimé plus discret que l’autre. Pour finir, pas plus de 3 couleurs, c’est mieux. Mais même avec formule, ça ne marche pas à tout.

Et oui, la mode n’est pas une science exacte et c’est tout ce qui fait son charme… On peut avoir tous les bons ingrédients et que la recette ne prenne pas, et vice versa, un panier aux pièces pas dingues et qui une fois assemblées révèlent toutes leurs saveurs.

Ensuite, il y a les goûts et les couleurs, qui ne se discutent pas….

Robe Isabel Marant (très ancienne), veste Roseanna, Tennis Stan smith Adidas, cabas Givenchy

Ex fan des sixties….

Ça n’aura échappé à personne, la mode de cet hiver sera placée sous le signe des sixties, comme à peu près tous les 5 ans, j’ai envie de dire…

Je n’ai rien contre les évocations du passé lorsqu’elles sont subtiles et réinterprétées mais j’ai plus de mal lorsqu’elles sont littérales ! Il faut dire que je ne suis pas très nostalgique comme fille. Bon, et puis en ce qui concerne la mode des années 60, je n’étais pas née, donc…

Les silhouettes proposées par Nicolas Ghesquière (dont j’attendais beaucoup de son arrivée chez Louis Vuitton), m’ont laissée dubitative. Il faut dire que le garçon ne s’est jamais encombré du passé pour trouver son inspiration, toujours à la pointe de la créativité et de la modernité, chez Balenciaga, il nous livre ici une collection plutôt caricaturale des 60’s. Certes l’ouvrage est impeccable, mais hormis une Charlotte Gainsbourg (une de ses égéries favorites), je ne vois pas à quel type de femme cela s’adresse, ni surtout à qui cela peut bien aller ?

Autre designer (dés)inspiré par la décennie, Hedi Slimane chez Saint-Laurent, nous propose quand à lui des silhouettes directement inspirées par l’iconique Marianne Faithfull. Alors même si il n’y a absolument rien de nouveau là dedans, l’imagerie Rock qui s’en dégage est bien plus adaptable à notre quotidien que la version Ghesquière.

Le problème avec ce type de tendance, c’est que l’on peut très vite basculer dans le déguisement…et puis si ce genre de total look peut-être rafraîchissant sur une jeune fille en fleur, il est totalement hors de propos passé 30 ans.

Le bon truc, c’est sans doute la chaussure. Ainsi, on est dans la tendance mais pas dans le fashion-victimisme (oh que j’aime inventer des mots débiles !). Une petite paire de babies glitter portée avec un slim (pas en robe ça fait mémère à mon âge), des boots disco avec une mini, des escarpins pointus kitten hells avec des socquettes et toutes les boots à l’esprit swinging-london qui vont avec tout, là je dis oui !

Et puis, rien ne nous empêche d’opter pour une pièce (juste une), à l’esprit sixties, que l’on mariera avec notre vestiaire 2.1.

Une veste…

Une robe…

Une cape….

Une petite jupe….

Pour un look révolutionnaire, puisque la rentrée s’annonce sous le signe de la grogne sociale !

Comme quoi les designers sont peut-être très visionnaires et qu’en nous refaisant le coup des années 60, c’est en fait à Mai 69 qu’ils pensaient ! “Sous les pavés, la plage” :-)

Alors vous en pensez quoi, vous, de ce revival ?

Prendre le temps

image

Paris est encore désert mais après tout cela permet une rentrée tout en douceur… retrouver le plaisir d’un peu plus de sophistication dans ses tenues… tout en restant la tête encore un peu en vacances… flâner sans être immédiatement happée par le tourbillon d’une ville pressée et stressée, c’est l’avantage des retours vers le 15 août.

image

image

image

image

image

image

image

image

Veste sans manches perforées Isabel Marant, tee shirt Zara, short en cuir Maje (ancien), mules et lunettes Céline, sac Chanel

Quoi de 9

À chaque entrée de saison la chose qui m’anime le plus est la recherche d’une nouvelle silhouette, bien plus que la recherche de pièces parfaites. C’est mon penchant pour le stylisme qui me pousse à envisager une tenue dans sa globalité et non pas pièce par pièce.

Et là tout de suite maintenant, j’ai envie de cette silhouette : une jupe tube en jersey, sous le genoux, un haut minimaliste ou une simple chemise d’homme (rayé ou pas) avec un blazer oversize et des tennis. La vague “Stan smith” est apparemment loin de perdre de sa hauteur puisque tout le monde y va de sa réinterprétation (Sandro, Zara, Isabel Marant, Jérôme Dreyfuss, Gérard Darel, Margiela, Saint-Laurent). Chez certain, le modèle sera même agrémenté des mythiques scratchs de notre enfance.

C’est cool, portable immédiatement sans avoir à attendre le froid (oui bon ok il ne fait pas très beau, mais ce n’est pas une raison non plus pour sortir les manteaux. Dites vous que l’on va en bouffer pendant de long mois, inutile de griller toutes ses cartouches dés le mois de septembre). Si j’ai appris une chose avec le temps c’est de n’acheter que ce qui est consommable de suite, inutile de faire des réserves, parce que généralement on change d’avis entre temps. La peur du sold out n’est qu’une manoeuvre commerciale pour pousser à la consommation (bon parfois c’est vrai, du coup ça fait un petit challenge “trouver ce truc absolument” ou passer à autre chose…ce n’est pas ça qui manque).  Moi de toute façon je suis plus cigale que fourmis !

Vous aimez ce nouveau combo ?

Une dernière pour la route

Allez, une petite dernière série de photos prise à Bastia et les vacances ne seront plus qu’une histoire ancienne. Dès demain on passe à la prochaine collection puisque la météo en a décidé ainsi.

C’est dingue, la vitesse avec laquelle on reprend ses habitudes…comme si on n’était jamais parti.

Maigre consolation, les nouvelles collections sont déjà en magasins et pour tout vous dire, cette année, je n’ai pas tiré de plan sur la comète, pour une fois. Je n’ai absolument pas pensé aux fringues durant ces vacances, n’y même amorcée la moindre liste digne de ce nom. C’est bien aussi….

Pour cette rentrée, j’attends d’être surprise…

Jupe et tee-shirt Isabel Marant, claquettes Ancient Greek Sandals, lunettes Céline

Et vous, vous avez déjà préparé une liste ?

C’est reparti

Et voilà, les vacances sont terminées… Le retour à Paris est un peu rude, compte tenu de la météo totalement déprimante ! Mais la rentrée c’est aussi la promesse de nouveautés, de changements, de surprises (et pas seulement en matière de mode !), parce que je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais moi je fonctionne plus en année scolaire qu’en année civile. Et compte tenu que l’année passée a été difficile (sans rentrer dans les détails), cette année j’ai bien l’intention de la démarrer sur une énergie hyper positive.

C’est donc reparti pour une année où je vais partager avec vous mes coups de coeur, de gueule, mes découvertes, mes looks, mes réflexions sur les tendances et bien d’autres choses encore. Et surtout j’espère, encore plus d’interaction avec vous, car ici comme vous le savez, rien n’est dictatique, il s’agit juste de mon point de vue sur la mode, rien de plus. Et bien sur toujours en totale indépendance !!

Merci pour tout ça !

Chemise G Kero, jupe Roseanna, méduses Heimstone, lunettes Céline, bague Aurélie Bidermann, médaille Delphine Pariente, autre collier et bracelet Louise Hendricks

Déboussolée

On pourrait croire qu’avec une tenue comme celle-ci (babosse-style) j’ai changé de destination (genre Ibiza ou Bali), mais non, je suis bien toujours en Corse et rassurez-vous je ne fume pas le maquis ! Cela dit je pourrais peut-être fumer mes cheveux qui ce sont transformer en une espèce de foin sauvage :-)

Robe et sabots Isabel Marant, lunettes Dita, sac Céline

Pics of the week

Déjà une semaine que je suis dans le sud de la Corse (entre Bonifacio et Porto Vecchio), le temps file vite lorsque l’on glande !

Top Bash, jupe Isabel Marant, sac et lunettes Céline

C’est fatiguant de ne rien faire, en fait….

L’art et la manière de parfaire son bronzage afin de ne pas avoir trop de marques de maillot ! Un jour avec bretelle, un jour sans. Bon ce maillot Roseanna, est loin d’être parfait… Lorsque je nage, il me descend au nombril et la fronce du milieu n’étant pas cousue à la doublure, l’air passe entre le tissus pour un effet ventru magnifique ! Quand une marque de PAP s’aventure dans des produits dont elle n’est pas spécialiste, c’est rarement réussi !

Cette robe en gaze de coton Mes demoiselles est l’alliée idéale pour la plage…

Mes indispensables… Livre, musique, crème solaire !

Et pour le soir, ce n’est pas bien compliqué non plus, une robe, des sandales, un petit sac et voilà… (robe Gérard Darel, sac Sophie Hulme, lunettes The row)

Les couchés de soleil sont si beaux ici….

Bonifacio

Tous les ans, je ressors mes très très anciens tops d’Isabel Marant, je les adore car ils sont si légers et ils ne collent pas au corps ! (short JCrew)

Un petit invité surprise…

Je suis plutôt poilue cette année ! :-)

Spartiates Valentine Gauthier, sandales Caroll Isabel Marant, méduses Heimstone, espadrilles Manebi

Et le plus important, les apéros rosé/saucisson au bord de la piscine !

D’ailleurs en parlant d’apéro, c’est l’heure là :-)

Bises les filles, j’espère que vous profitez bien vous aussi !

Belle des champs (!)

Alors bien sur, j’ai emmené une valise de 25 km avec tout un tas de trucs (sûrement inutiles) à l’intérieur, et bien sur, comme d’habitude il me manque toujours quelque chose. Non mais je suis vraiment nulle pour faire une valise !!

Là par exemple, ça fait deux jours qu’il fait moche ! Enfin tout est relatif, parce que si il faisait ce temps à Paris je ne plaindrais pas plus que ça mais lorsqu’on est en vacances et que notre activité principale consiste à aller à la plage, bah c’est raté. Et puis ici faire 50 km met presque 1H30 (c’est aussi ce qui fait le charme de la Corse), ça refroidit un peu pour bouger. Enfin c’est quand même ce qu’on a fait ce matin, pour aller dans les bains naturels d’eaux soufreuses à 37° ! Hum le pied ! Il parait que ça a tout un tas de vertus pour la peau, les os, etc et contre le stress, ce qui ne nous a pas empêché de nous engueuler sur le retour, dans la voiture, parce que tout le monde avait faim et que la route était longue…. ha ha super !!!

Pour en revenir à nos nippes (enfin aux miennes), et bien en fait, je n’ai rien emporter de vraiment chaud avec moi (à part ce kimono), ni rien pour la pluie… Résultat, je me débrouille avec ce que j’ai….et je trouve ce petit combo robe sur pantalon plus sympa non ? Je n’y aurai pas forcément pensé sans les aléas du temps…Comme quoi…

Robe et sabots Isabel Marant, pantalon Roseanna, panier et ceinture H&M (anciens)

Joue la comme Bowie

3ème jour en Corse et aujourd’hui il pleuvait (!) pas grave, l’occasion de faire un peu de shopping, même si contrairement aux apparences, le shopping n’est pas ma distraction favorite en vacances. C’est plutôt le moment pour moi de faire une pause ! Mais là c’était un peu un cas de force majeur !

Je ne craque que si c’est quelque chose que je ne peux trouver à Paris où quelque chose de consommable sur place (genre truc de plage).

Et là c’était un peu le cas… j’ai trouvé la chemise G Kero (marque dont je vous ai parlé ),que j’ai cherché à Paris sans là trouver et que je n’ai pas commander sur le site par peur qu’elle n’arrive à temps pour mon départ en vacances. Je suis trop contente, elle est canon !

,Chemise G Kero modèle Bowie

Un dernier pour la route…

Ça y est je suis enfin en vacances, en Corse. Je les aurais attendues celles-là. Quelle année…enfin, bref…

Je vous propose aujourd’hui mon dernier shooting parisien (à base de jambes bien blanches !) parce que j’ai préféré profiter de mes deux premières journées plutôt que de penser aux photos. De toute façon il s’agit d’une tenue plus estivale que parisienne (mon mari “non mais tu te crois à la plage là !” “oui à Paris Plage” Non mais, j’ai de la repartie hein ! :-)).

Jupe et lunettes Isabel Marant, top Zara (ancienne co), spartiates Valentine Gauthier (ancienne co), sac Céline